Formation SEO à Lille : se former pour performer sur le web

Il est très important de se former au SEO afin de comprendre comment fonctionnent les moteurs de recherche et ainsi performer sur le web. Nous avons appris en marchant, en lançant notre premier site e-commerce en 2006. Au début, nous avons fait toutes les erreurs possibles et imaginables en pensant que puisse que nous étions sur le web, tout serait facile et irait vite, comme ces histoires de réussites que l’on pouvait lire il y a 15 ans.

Mais c’était avant.

Quand Google était encore bon et naïf, quand Excite existait encore, quand DMOZ existait et trier le web à la main… Tout ceci est finit, et le net est une jungle où tout le monde lutte contre ses concurrents, mais pire, lutte aussi contre celui qui fait vivre, le tout puissant. Et l’arme de guerre pour survivre s’appelle le SEO.

Vous vendez, ou vous allez vendre sur internet, savez-vous répondre à ces questions :

Pourquoi mon site n’est pas référencé par Google ?
Pourquoi mon site est mal référencé par Google ?
Pourquoi mon concurrent est devant moi ?
Pourquoi mon site est dégradé à la 6ème page alors que j’étais en 1ère page ?
Pourquoi Amazon qui vend mes produits est devant moi ?
Pourquoi j’ai des liens vers mon site qui proviennent de sites porno ?

Questions basiques. Réponses complexes. Vous roulez sur l’autoroute, mais vous ne connaissez pas le code de la route… vous allez au crash. C’est pour cela qu’il faut vous former au SEO.

Nous vous formons, pour comprendre, agir et réagir. Notre formation est faite sur mesure, en fonction de vos connaissances, et de votre appétence. Nous vous formons chez vous, dans votre entreprise, pour maximiser votre temps et utiliser vos outils de travail au quotidien.

N’hésitez pas à nous contacter pour toute question ou demande. Et retrouvez plus d’informations sur notre formation SEO en suivant le lien vers notre page dédiée.

Trouver des photos gratuites et libres de droit

L’une des difficultés d’alimenter des sites internet est bien souvent d’illustrer les articles que l’on y insère. Pour cela, il faut des photos, pour rendre l’article plus attractif, et si possible en faire un outil viral. Vous imaginez le challenge si vous avez des centaines de sites à alimenter… Dans ce cadre, vous avez trois solutions :

1/ vous acheter les photos, sur des banques d’images comme Getty, I Stock… cela va vous couter un bras.
2/ Vous volez les photos – c’est mal. Le photographe est un intermittent comme les autres qui a besoin de manger.
3/ vous trouvez des photos libres de droit.

Nous vous donnons 3 sources de photos libres de droit, y compris pour un usage commercial :
Pixabay
Pexels
Unsplash

Les deux derniers sites sont vraiment qualitatifs, et vous donneront de belles photos. Les photos sont libres de droit. Au passage, cela ne mange pas de pain de citer le photographe, voire de lui offrir un lien en crédit photo pour le remercier.

Utiliser ou non les outils Google ?

Google est une société formidable, car elle met à disposition gracieusement des outils de mesure, de développement ou encore d’analyse. Une question que nous nous sommes souvent posée est : faut-il utiliser ces services, alors même qu’il est évident que toutes les données seront ainsi compactées, analysées, utilisées par Google et éventuellement ses partenaires commerciaux.

Nous avons un gros défaut à l’Agence SEO : nous sommes paranos…

Certains diront que c’est une bonne chose, d’autre qu’au contraire il faut faire confiance… Pas facile, d’autant que certaines performances de votre site, notamment en local, sont fortement liées à votre acceptation des outils Google. Ainsi pour situer votre business localement, Google demandera de valider votre site, et votre adresse. Google vous demandera également un numéro de téléphone pour plus de sécurité, et essaiera d’en savoir plus, et plus et toujours plus.

Notre expérience : certains outils sont très utiles, comme Google Analytics ou Search Console, car ils permettent d’obtenir une vue relativement complète du trafic de votre site. Le problème est que Google peut ensuite jouer avec vos infos pour vous vendre du service, et si vous ne le prenez pas, que se passe t’il ?

Nous avons fait des tests dans le passé, où nous installions un tracker analytics sur un site test. Moins de deux semaines plus tard, nous recevions des messages de Google – email et courrier – nous offrants de faire de la publicité pour notre site. Nous avions même un coupon de 100 euros à dépenser pour amorcer la pompe… Nous n’avons pas donné suite. La semaine suivante, nous avions un coups de fil d’une personne de Google qui voulait nous vendre de l’adwords, et qui connaissait très bien les chiffres de notre site test…

Alors on prend ou pas les outils Google ?

Tout dépend de votre degré de paranoia et de tolérance à la dépendance. Nous utilisons les trackers de trafic sur quelques petits sites. Par contre, nous n’utilisons rien qui vient de Google sur des sites stratégiques. Cela nous pousse à croire que Google doit classer le site en fonction des critères on page et off page, que nous maitrisons, et non d’autres éléments obscurs que nous ne maitrisons pas.

Pourquoi Google Chrome bloque les publicités ?

Pourquoi Google Chrome bloque les publicités ? Une question très intéressante et révélatrice de la domination de la firme Californienne sur le marché de la pub.

Google a annoncé il y a quelques temps déjà que la société souhaitait lutter contre les publicités trop intrusives. La firme californienne souhaitait ainsi améliorer son image en faisant mine de lutter contre l’abus de publicité. Google va donc lutter contre les pop-ups, mais aussi les bannières et autres vidéos intempestives.

Chouette.

Vraiment ? La vérité est ailleurs, comme dirait l’autre…

La première question à se poser est pourquoi Google bloque t’il ces publicités ? Parce que Google génère 85% de ses revenus de la pub, et que malheureusement pour son chiffre d’affaires, un nombre croissants d’internautes se prémunissent déjà de la publicité en utilisant un bloqueur de pub », comme Adblocker par exemple.

Environ 11% des internautes utilisent ces « ad blockers » sur 380 millions d’appareils mobiles et 236 millions de PC. Cela fait un manque un gagner.

En gérant le type de publicité qui apparait, Google s’assure ainsi que les internautes seront plus tolérants et moins enclin à installer ces bloqueurs de publicité.

La seconde raison, moins avouable, est que cela permet à Google de maitriser le marché de la diffusion de la publicité. Rien de plus facile de bloquer des pubs qui ne seraient pas issus de ces programmes Adwords par exemple. La conséquence : les annonceurs devraient passer par Google pour faire de la publicité sur le net.

L’ubérisation de la pub est en marche, très sournoise… et tout en faisant mine de protéger l’internaute qui ne verra que du positif dans la démarche de Google, car qui aime les pubs intrusives… Google assoit un peu plus chaque jour sa domination sur le net…

Quelle est la définition du référencement naturel ?

Quelle est la définition du référencement naturel ?

C’est tout simplement le référencement de votre site internet sur les moteurs de recherche sans action de vote part. Il est dit « naturel » par opposition à « payant », qui est le référencement obtenu par votre site en payant les moteurs de recherche pour placer votre site internet en haut de première page. Le référencement « payant » est de la publicité.

Comment fonctionne le référencement naturel ?

Le référencement naturel, c’est donc le « classement » naturel de votre site internet en fonction d’une requête particulière. Les moteurs de recherche comme Google vont « crawler » – analyser – votre site de manière régulière dans le temps. En partant de cette analyse, le moteur décide ensuite de vous placer en position 1, 2, 3 ou 15, 28, etc…Cette analyse se fait en fonction de 3 éléments principaux :
– Votre site lui-même
– Les sites similaires – comme ceux de vos concurrents
– L’environnement de votre site

Ces 3 éléments principaux contiennent en réalité des sous-catégories de facteurs de tri, qui elles-mêmes disposent de sous-catégories de facteurs. Ce n’est pas l’objet de cet article d’entrer dans le détail, mais sachez qu’au final, ce sont ces 3 éléments qui sont pris en compte.

Comment faire son référencement naturel ?

Et bien c’est simple… (LOL), il suffit d’agir sur les trois éléments précités. 1/ Agir sur votre site internet : qu’il soit bien construit, avec les bonnes balises, avec de la valeur ajoutée pour vos lecteurs – cela veut dire du contenu – rapide à charger ; 2/ vos concurrents : les moteurs vont analyser les sites de vos concurrents par rapport au votre. Sur ce terrain, vous pouvez jouer sur l’engagement des internautes, et les points cité en 1/. Puis vient l’environnement de votre site, et c’est là que tout se joue. A site égal, c’est l’environnement qui fait la différence : êtes-vous un référent ? Qui le dit ? Combien de sites pointent vers le vôtre par rapport à vos concurrents ? Etes-vous social ? etc…

Comment améliorer son référencement naturel ?

Une fois que l’on a travaillé sur son site internet – vous pouvez suivre l’une de nos formations SEO à Lille ou demandez nos conseils SEO pour bien analyser votre site – le référencement naturel va s’améliorer grâce au travail sur l’environnement. Le principal levier du référencement naturel est le « netlinking » ou la génération de liens qui vont pointer vers votre site internet. Ces liens peuvent être naturels – vous avez du super contenu et les webmasters et bloggeurs vous reconnaissent comme important sur le sujet en créant des liens vers votre site. Vous pouvez aussi créer la polémique avec un contenu qui fait débat et qui va naturellement créer des liens vers vous. Et puis il y a les liens que l’on génère de manière artificielle, soit par échange, soit par l’inscription dans des annuaires, puis en utilisant le black hat, « le côté obscure de la force » ou des ruses de spécialistes en SEO.

Vous souhaitez en savoir plus sur le référencement naturel ? Contactez-nous.

Se former au SEO

Se former au SEO n’est pas compliqué en soi, mais prend du temps et requiert ensuite de l’expérience. Nous vous offrons les deux à travers notre formation, adaptée à vos besoins. Nous pratiquons le SEO depuis 15 ans à travers nos sites e-commerce, et nous avons créé l’Agence SEO réellement pour partager nos connaissances et notre expertise. Et ce, particulièrement pour les créateurs d’entreprises, entrepreneurs et e-commerçants, bloggeurs, pour gagner du temps.

Notre formation est sur mesure. Nous nous adaptons à votre profile pour que vous puissiez en retirer une expérience pragmatique et utilisable tout de suite. Pas de blabla, on met les mains dans les cambouis.

Notre formation SEO se divise en deux parties principales : l’optimisation du On Site – tous les critères et facteurs de votre site directement, et l’optimisation du Off Site – tous les facteurs externes qui vont jouer un rôle sur votre référencement naturel.

Nous traitons ces deux parties sur une journée. Outre ces deux optimisations, nous vous donnerons nos trucs et astuces pour aller plus vite, développer de bons réflexes et apprendre à manier les outils nécessaires au SEO.

A qui s’adresse notre formation SEO ? D’abord à tous ceux qui veulent se lancer sur le net. Pour apprendre l’importance du SEO pour le futur de votre activité sur internet et pouvoir agir, réagir et performer dans votre business. Ensuite à tous ceux qui sont déjà sur le net mais qui veulent apprendre pour ne plus être dépendant de Google et de budgets importants pour survivre.

Le SEO est votre ami. Si vous souhaitez développer une activité sur internet, vous devez en apprendre les bases :
Pour comprendre les rouages des moteurs de recherche
Pour reconnaitre des opportunités de marchés
Pour ne pas vous faire empapaouter par des pseudos agences digitales
Pour performer sur votre marché

Combien coûte notre formation SEO ? 1500 euros HT pour une journée de travail et d’apprentissage en 1 to 1. Si cela vous intéresse, contactez-nous.

Les liens « no follow » sont-ils pris en compte ?

Les backlinks – les liens qui pointent vers votre site internet – sont le cœur de l’algorithme de Google – à contenus égaux, ce sont les backlinks qui vont permettre à Google de placer tel site en premier plutôt que l’autre. Ces liens qui pointent vers votre site sont d’une importance capitale votre référencement sur internet.

On distingue deux types de liens – en « do follow » et en « no follow ». Le lien do follow demande à Google de suivre le lien et de référencer la page ciblé sur l’expression ancrée. Le lien no follow précise à Google que la page ciblée est référente, mais qu’il ne faut pas nécessairement la référencer.

Cela fait plusieurs années que ceci nous « perturbe »… Car ce n’est pas logique… Or Google est une machine, qui suit donc une logique, celle du cœur de son algorithme, qui est basée sur la sagesse de la foule, donc le nombre de liens qui pointent vers un site.

2 points sont à comprendre pour aller plus loin.

1/ Pourquoi existe le no follow ?

Au début du net, il n’y avait qu’un seul type de liens, les liens en « do follow », c’est-à-dire que l’on disait à Google que ce lien était important et que le moteur pouvait le suivre pour obtenir la référence – et éventuellement référencer le site pointé. Avec le développement de l’internet et des techniques de référencement – parfois réellement pourries et non qualitative, Google a dû mettre en place une certaine démarche qualité. Et comme Google est un peu feignant, il a decidé que cela serait aux créateurs de sites et de contenus de définir eux-mêmes ce qui est digne d’être suivi ou non, quel lien serait pertinent ou non.

Pour ce faire est apparu le concept de lien « no-follow », le lien qui sert de référence, mais qu’il ne faudrait pas prendre en référence. Pourquoi ne pas le prendre en référence – de peur que Google trouve le site d’origine pas assez qualitatif…. C’est un concept étrange qui, à l’Agence SEO, nous a fait beaucoup réfléchir.

2/ Le risque de pénalité

Le lien en no follow devraient supprimer le risque de pénalité. Mais quand on analyse, on se trompe de sens, car le lien serait mis en no follow pour éviter une pénalité sur le site d’origine. Or le lien sert à pointer une page ciblée sur un autre site. C’est là que la logique ne fonctionne plus.

Il y aurait des bons et des mauvais liens ? En réalité, les pénalités sont infligés uniquement sur des liens en « do follow », ce ne sont donc pas les no follow le problème, mais la stratégie mise en place sur les « bons liens », qui, si elle est mal faite, va tuer votre référencement.

Alors, est-ce que les no-follow ont un impact ?

Pour comprendre nous avons des tests sur plusieurs sites, à contenu égaux en nombre de pages et de mots par pages sur des thématiques similaires. Nous avons conduits ces tests sur 5 mois.

Résultats :

Notre expérience et nos tests nous démontrent que tous les liens sont bons, même en no-follow. Mieux, des liens uniquement en no-follow permettent de faire ranker un site. Comment cela se fait ?

1/Parce qu’à contenu égal, tous les liens sont pris en compte.
2/ Parce que les liens, y compris no follow, permettent de contextualiser la page ciblé.
3/ Parce que les liens, y compris no follow, transmettent de l’autorité à votre site.

Les liens no follow qui proviennent de sites ayant une autorité importante sont très pertinents.

Alors certes, les liens en « do follow » ont un impact beaucoup plus rapide pour référencer votre site, mais il ne faut pas négliger les no follow.

Pourquoi vous faut-il des liens en no follow pour mieux ranker ?

Autre révélation de nos tests, un site avec une diversité de liens, follow et no follow se positionne mieux que des sites bénéficiant uniquement de liens en do follow. Pourquoi ? Parce que le site ciblé apparait alors beaucoup plus légitime et reflète la diversité des internautes. Ceux-ci ne sont pas uniformes, il est donc logique que votre site bénéficie de liens divers.

Notre conclusion ?

Tous les liens sont importants.

Comment améliorer son référencement local ?

Comment améliorer son référencement local ? Pour toute entreprise ayant un business local, c’est la question à 1 million ! Voici pourquoi, et comment améliorer son référencement local.

Pourquoi s’embêter à faire du référencement local ? Vous pouvez vous dire que votre référencement naturel simple est suffisant. C’était sans compter sur Google, qui tri aussi les sites en fonctions de la localisation de l’internaute, et non de votre situation à vous. Donc si vous n’êtes pas référencé avec cette dimension locale, vous passerez après des sites concurrents qui le seront.

Autre point important, il est parfois plus facile de bien faire sortir son site en local, plutôt qu’en national, qui pourrait être de toute façon moins pertinent. Par exemple – nous, l’Agence SEO à Lille. Nous nous référençons sur l’expression Agence SEO Lille, car nous souhaitons être identifié par des entreprises de la région Lilloise et du Nord en général. Cette dimension locale, nous permet de mieux sortir en résultat de recherche, que si nous essayions de nous placer sur la même requête, mais au niveau national. Il nous faudrait alors pousser le concept d’Agence SEO (tout cours).

Le référencement local est donc important :

  • Si votre business est local
  • Pour mieux sortir dans les résultats de recherche

Alors maintenant, comment fait-on pour bien se référencer en local ?

Il convient de bien travailler son référencement on site, et off site, et d’utiliser un peu de malice.

Le plus simple :

  • Rédiger un contenu pertinent, avec des mots clefs qui englobent votre localisation – cf Agence SEO à LilleAgence SEO 59
  • Ayez du contenu – comme des conseils – qui reprenne votre dimension locale.
  • Insérer les mots clefs dans vos balises, à la fois de titre et de description, mais aussi dans vos images.
  • Si votre business est local, travaillez votre réputation en insérant des avis – locaux.
  • N’oubliez pas de dire à Google où vous vous trouvez – avec une identification sur Google Map.
  • Et travailler vos backlinks, pour en avoir à la fois des pertinents – c’est-à-dire ayant de l’autorité – , mais aussi provenant de sites locaux, autour de vous. C’est généralement là qu’est la difficulté.

Comment avoir des backlinks locaux ?

Cherchez l’échange avec des activités similaires ou proches en local – pas facile car généralement ce sont des concurrents.

Notre tactique, qui fait mouche à tous les coups : identifier des noms de domaines expirés qui proviennent de sites officiels de votre municipalités ou région ou page Wikipedia locale, achetez-les et faites un petit site avec du contenu pertinent pour votre activité, et faites en sorte de bien marquer la localisation – proche de chez vous. N’oubliez pas le lien vers votre site, et le tour est joué.

Quand on vous dit que le SEO n’est pas sorcier…

Sommes-nous performants en SEO ?

Toute entreprise qui souhaite améliorer son référencement naturel va se poser la question de la performance des agences et sociétés ou consultants qu’elle trouvera sur le net. Comment mesurer cette performance ? Il suffit d’être sur la page 1 de Google. Mais être sur la page 1 de Google n’est pas nécessairement signe de performance.

La performance, est de réussir à placer votre site en page 1, en peu de temps. Y rester est facile.

Alors, sommes-nous performants en SEO ?

Nous avons créé ce site en septembre 2017. Le site n’était alors pas indexé par Google et n’apparaissait pas dans les résultats de recherche. 4 mois plus tard, où sommes-nous dans le classement de Google ? Nous sommes en page 1.

positionnement seo

Et nous sommes en page 1 devant des sites qui ont une longue existence, avec du contenu pertinent, et des milliers de backlinks. Et bien nous sommes devant ces sites. Il aura fallu 4 mois pour que nous puissions nous positionner raisonnablement sur la première page de Google, et sur une requête concurrentielle.

backlinks seo

Comment l’avons-nous fait ? C’est notre secret, mais nous sommes prêts à le partager lors d’une formation SEO. Vous verrez que le SEO n’est pas sorcier.

Comment générer du trafic grâce aux questions/réponses

Générer du trafic est primordial pour la survie de votre business, et cela se fait principalement par l’ajout de contenu sur votre blog/site. Si vous avez raté notre dernier article sur ce sujet, vous le retrouverez en suivant le lien SEO – Du contenu avec un blog.

Quand nous expliquons à nos clients qu’il serait très efficace d’écrire un certain nombre d’articles pour leur blog, certains nous regardent avec le regard vide – Oui, mais quel contenu ? Comment trouver l’inspiration pour parler de mon site qui vend des chips sur 70 articles différents ? Ce n’est pas facile. Mais heureusement, il y a des outils pour vous aider.

Mais plus que les outils, c’est la démarche qui est intéressante.

Comment « faire du contenu SEO » ? En répondant aux questions que se posent les personnes intéressées par votre thématique. Le système du question/réponse marche très bien, mais alors très très bien pour générer du trafic. D’autant que certaines questions sont pertinentes sur la courte et la longue traine, cela permet d’aller chercher tous les trafics, tout en ajoutant de la valeur ajoutée à votre site/blog.

Reprenons notre exemple de chips. Questions :
Quelles chips ne font pas grossir
Quelles sont les chips qui piquent
Quel est le groupe alimentaire des chips
Est-ce que les chips constipent
Est-ce que les chips Lay’s sont halal
Est-ce que les chips aux crevettes font grossir
Est-ce que les chips donnent des boutons
Quelle quantité de chips par personne

Et l’on peut multiplier les exemples. Vous pourrez traiter des chips sur le plan de la santé, de l’alimentation, et même de la spiritualité. Tout un programme… En partant de votre thématique de chips, nous avons déjà identifié 8 articles potentiels.

Mais le plus important, c’est que ce ne sont pas des exemples fantaisistes. Ce sont des véritables questions que se posent les internautes qui sont intéressées par les chips. Ce qui rend la démarche très pertinente dans la génération de trafic.

Comment le savons-nous ? Grâce à un petit outil que nous partageons avec vous : « answer the public ». Cet outil est tout simplement génial pour identifier les questions que se pose le public. Nous vous laissons le tester par vous-même, et vous constaterez que vous pourrez identifier rapidement un grand nombre de sujets à développer pour votre blog/site.

seo img

Quand on vous dit que le SEO ce n’est pas sorcier…