Qu’est-ce que le On Page SEO

Les facteurs de classement sur la page peuvent avoir un impact important sur la capacité de votre page à se classer s’ils sont correctement optimisés. Les principaux facteurs sur la page qui affectent le classement des moteurs de recherche sont:

Contenu de la page
Le contenu d’une page est ce qui la rend digne d’une position dans les résultats de recherche. C’est ce que l’utilisateur est venu voir et est donc extrêmement important pour les moteurs de recherche. En tant que tel, il est important de créer un bon contenu. Alors, qu’est-ce qu’un bon contenu? Du point de vue du référencement, tout bon contenu a deux attributs. Un bon contenu doit répondre à une demande et être lié.

Un bon contenu répond à une demande:
Tout comme les marchés mondiaux, l’information est affectée par l’offre et la demande. Le meilleur contenu est celui qui répond le mieux à la demande la plus importante. Cela peut prendre la forme d’une bande dessinée XKCD qui fournit des blagues de nerd à un grand groupe de technologues ou il peut s’agir d’un article de Wikipédia qui explique au monde la définition du Web 2.0. Cela peut être une vidéo, une image, un son ou un texte, mais il doit répondre à une demande afin d’être considéré comme un bon contenu.

Un bon contenu peut être lié:
Du point de vue du référencement, il n’y a aucune différence entre le meilleur et le pire contenu sur Internet s’il n’est pas lié. Si les internautes ne peuvent pas y accéder, il est peu probable que les moteurs de recherche le classent et, par conséquent, le contenu ne générera pas de trafic vers le site Web donné. Malheureusement, cela arrive beaucoup plus souvent qu’on ne le pense. En voici quelques exemples: des diaporamas d’images optimisés par AJAX, du contenu accessible uniquement après la connexion et du contenu qui ne peut pas être reproduit ou partagé. Un contenu qui ne répond pas à une demande ou qui ne peut pas être lié est mauvais aux yeux des moteurs de recherche – et très probablement de certaines personnes aussi.

Balise de titre
Les balises de titre sont le deuxième facteur le plus important sur la page pour le référencement, après le contenu. Vous pouvez lire plus d’informations sur les balises de titre ici.

URL
Outre les liens internes intelligents, les référenceurs doivent s’assurer que la hiérarchie des catégories du site Web donné est reflétée dans les URL.

Voici un bon exemple de structure d’URL:

http://www.example.org/games/video-game-history
Cette URL montre clairement la hiérarchie des informations sur la page (historique en ce qui concerne les jeux vidéo dans le contexte des jeux en général). Ces informations sont utilisées pour déterminer la pertinence d’une page Web donnée par les moteurs de recherche. En raison de la hiérarchie, les moteurs peuvent en déduire que la page ne concerne probablement pas l’histoire en général mais plutôt celle de l’histoire des jeux vidéo. Cela en fait un candidat idéal pour les résultats de recherche liés à l’histoire du jeu vidéo. Toutes ces informations peuvent être spéculées sans même avoir besoin de traiter le contenu de la page.

Ce qui suit est un mauvais exemple d’URL structure:

http://www.imdb.com/title/tt0468569
Contrairement au premier exemple, cette URL ne reflète pas la hiérarchie des informations du site Web. Les moteurs de recherche peuvent voir que la page donnée concerne des titres (/ title /) et se trouve sur le domaine IMDB, mais ne peuvent pas déterminer de quoi il s’agit. La référence à «tt0468569» n’indique pas directement ce qu’un internaute est susceptible de rechercher. Cela signifie que les informations fournies par l’URL ont très peu de valeur pour les moteurs de recherche.

La structure d’URL est importante car elle aide les moteurs de recherche à comprendre l’importance relative et ajoute une mesure de pertinence utile à la page donnée. Il est également utile du point de vue du texte d’ancrage, car les gens sont plus susceptibles de créer un lien avec le mot ou la phrase pertinent si les mots-clés sont inclus dans l’URL.

Meilleures pratiques SEO
Les pages de contenu sont la viande des sites Web et sont presque toujours la raison pour laquelle les visiteurs viennent sur un site. Les pages de contenu idéales doivent être très spécifiques à un sujet donné, généralement un produit ou un objet – et être hyper-pertinent.

Le but de la page Web donnée doit être directement énoncé dans tous les domaines suivants:

Balise de titre
URL
Contenu de la page
Texte alternatif de l’image

Une page Web idéalement optimisée
Une page Web idéale doit faire tout ce qui suit:

Être hyper-pertinent pour un sujet spécifique (généralement un produit ou un objet unique)
Inclure le sujet dans la balise de titre
Inclure le sujet dans l’URL
Inclure le sujet dans le texte alternatif de l’image
Spécifiez le sujet plusieurs fois dans le contenu du texte
Fournir un contenu unique sur un sujet donné
Lien vers sa page de catégorie
Lien vers sa page de sous-catégorie (le cas échéant)
Lien vers sa page d’accueil (normalement réalisé avec un lien d’image montrant le logo du site Web en haut à gauche d’une page)

Contenu internet: utilisez vos passions

Comment créez-vous un contenu significatif qui convainc les consommateurs? Utilisez votre passion pour une meilleure compréhension. 3 conseils essentiels pour utiliser une passion pour enrichir du contenu.

Le contenu reste l’un des meilleurs moyens d’engager les consommateurs. Créez un contenu significatif et vous offrez aux clients partageant les mêmes idées une raison supplémentaire de s’impliquer et d’investir dans votre marque. Que les informations proviennent de pairs, de la famille ou de marques, les gens aiment le sentiment d’être compris. C’est ce que fait un contenu significatif. Cela permet à l’individu de se sentir vu et entendu.

En outre, près de la moitié de tous les consommateurs utilisent de grandes quantités de contenu avant de prendre une décision d’achat. C’est l’occasion idéale de persuader avec une lecture convaincante et utile et de faire le choix ultime en votre faveur. Cela peut également aider à positionner votre marque comme une source de confiance, qui présente ses propres avantages. Les particuliers seront cinq fois plus susceptibles de se tourner vers vous pour obtenir des informations avant un achat, ce qui vous donnera une autre occasion de persuader.

La question est alors, comment allez-vous créer un contenu significatif?

Le pouvoir derrière une passion
Tout se résume à un mot de deux syllabes: passion. La passion personnelle fait toute la différence dans la création de contenu significatif. Il apporte des informations plus approfondies sur un public cible. Vous savez déjà ce que cette communauté aime, s’engage et trouve convaincante. Si vous avez passé une vie immergée dans un sujet donné, vous connaissez ces personnes à un niveau intime.

Je suis un gars de la voiture. Quiconque me connaît le sait. Travaillant maintenant pour un client automobile, je suis en mesure d’incorporer ma richesse de connaissances de l’industrie dans le travail – et d’obtenir un petit retour sur les années d’abonnement à des magazines. Cela m’a permis de puiser non seulement dans ma passion pour les voitures, mais aussi dans ma compréhension des gens qui les possèdent et les aiment.

Prenez un SUV, par exemple. L’intérêt d’un acheteur découle du désir de faire du tout-terrain régulièrement, tandis qu’un autre ne peut l’utiliser que pour se rendre au centre commercial. Outre l’évidence, quelle est la différence significative entre les deux? Où leurs intérêts pourraient-ils coïncider? Comment pouvez-vous parler efficacement aux deux? Ma passion me permet une meilleure compréhension comment écrire à l’un ou l’autre de ces clients, contribuant ainsi à créer un contenu plus convaincant et engageant.

Libérer l’enthousiasme total
Utiliser une passion pour informer le contenu est simple, mais inculquer cette idée dans une équipe peut prendre du temps. Il y a un niveau de confort qui varie d’une personne à l’autre. Mais il y a quelques étapes pour rendre le processus plus facile, et cela ressemble à ceci:

  1. Trouvez des occasions d’utiliser votre passion
    Intégrer vos passions dans votre travail peut certainement avoir un impact positif sur votre performance au travail. Je peux l’attester. Cela transparaît simplement dans le travail – et, mieux encore, les consommateurs peuvent le ressentir. Lorsque les clients comprennent que les personnes derrière la marque sont passionnées par les produits, cela crée une attente: vous pouvez nous faire confiance pour fournir des produits de qualité. En fait, des études montrent que communiquer la passion dans votre publicité influence tout, des comportements d’achat aux attitudes de marque. Rechercher les opportunités sur le lieu de travail mieux utiliser vos passions. Demandez à participer à ce travail.
  2. Apportez plus de vous-même au travail
    Mon équipe précédente savait que j’étais dans les voitures, donc ils étaient plus que disposés à garder une oreille attentive au sol si quelque chose sur le devant de l’automobile s’ouvrait. Avais-je décidé de laisser cette partie de moi-même à la maison, qui sait si je travaillerais sur ce client aujourd’hui? Non pas que vous ayez besoin de divulguer toute votre vie personnelle à vos collègues, mais partager davantage votre «moi» sur le lieu de travail vous permet d’apporter vos passions avec vous chaque jour. Vous pouvez plus facilement compter sur votre enthousiasme et faire de votre mieux, le travail le plus innovant. Il y a beaucoup de potentiel là-dedans.
  3. Donner du crédit là où le crédit est dû
    Que les idées proviennent de publications spécialisées ou d’événements de l’industrie, les expériences vécues font progresser le travail. Vous devriez donc vous sentir à l’aise de partager son origine; cela ne rendra pas l’idée moins valable ou moins valable. Et pendant que vous êtes sur le sujet, recherchez des suggestions en dehors des limites de votre département. Quelqu’un du client service, par exemple, pourrait fournir des informations précieuses pour votre prochaine campagne marketing. Demandez des idées. Mettez les équipes au défi d’apporter de nouveaux concepts à la table et fournissez des commentaires sur ce que vous aimez le plus à son sujet. L’échange constant peut créer une dynamique dans toute votre entreprise et encourager tout le monde à sortir des sentiers battus. Parler d’un lieu de connaissance sera toujours plus convaincant. Il fournit simplement un air d’expertise auquel les consommateurs réagissent. Bien sûr, chaque individu n’a que tant d’intérêts, c’est pourquoi la constitution d’une équipe avec un mélange éclectique de loisirs, de passions et de modes de vie est essentielle pour une agence ou un service marketing. Plus vous pourrez obtenir d’arrière-plans, meilleur sera votre équipe – et vous le verrez dans votre contenu.

SEO AGENCE est une agence de netlinking à Lille.

Bien utiliser Google My Business

La recherche locale est plus importante que jamais. Avec le nombre croissant de recherches « à proximité » sur Google, nous constatons toujours une croissance continue du trafic de Google My Business. Dans l’exemple ci-dessous, le nombre de visites sur le site Web de l’entreprise à partir de leur fiche Google My Business a plus que doublé au cours des deux dernières années. Les entreprises demandent souvent sur quoi elles devraient se concentrer pour maximiser leur visibilité sur Google. Je vais donc énumérer certaines des choses pratiques que chaque petite entreprise devrait faire.

FOCUS SUR OBTENIR DES AVIS SUR GOOGLE.
Selon une enquête sur les avis des consommateurs locaux menée par BrightLocal, les consommateurs lisent en moyenne 10 avis en ligne avant de donner leur confiance à une entreprise locale. De plus, 91% des 18-34 ans font autant confiance aux avis en ligne qu’aux recommandations personnelles. Dans l’ensemble, nous avons constaté une croissance considérable du nombre moyen d’avis acquis par les entreprises. Selon une étude de Nifty Marketing, le nombre moyen d’avis pour un cabinet d’avocats sur Google My Business a bondi de 65% entre 2016 et 2018. Si vous vous demandez combien d’avis vous devriez viser, Whitespark a un outil génial (https://whitespark.ca/review-checker/) qui vous indiquera la cible le nombre d’avis qu’une entreprise de votre secteur devrait avoir, ainsi que le nombre d’avis acquis par votre plus gros concurrent près de chez vous. Nous utilisons un outil appelé GatherUp pour automatiser notre processus de sollicitation d’avis. Google propose également un outil gratuit appelé Nom court pour Google My Business qui vous donnera une URL plus courte à utiliser lors du partage de votre fiche avec des clients souhaitant laisser un avis.

UTILISEZ LA MESSAGERIE GMB.
Google My Business dispose d’une fonctionnalité appelée Messagerie qui fonctionne de la même manière que les messages Facebook. L’activation de la fonction fait apparaître un bouton «Message» sur votre fiche sur les appareils mobiles. Lorsqu’un utilisateur clique dessus, il est dirigé vers un écran de message direct que vous pouvez utiliser pour discuter en temps réel. Ces messages sont envoyés au propriétaire de l’entreprise via Google My Application professionnelle. Pour utiliser la fonctionnalité, l’application doit être installée sur votre téléphone et les notifications push activées afin que vous receviez les messages en temps réel. Votre temps de réponse aux messages est publié sur la liste.

UTILISEZ LES POSTES GOOGLE.
Google Posts est une fonctionnalité qui permet à une entreprise de diffuser une mise à jour en direct dans les résultats de recherche. Par défaut, les publications restent en ligne pendant sept jours avant de disparaître, mais vous pouvez contourner ce problème en utilisant la fonction de publication d’événement pour spécifier le nombre de jours pendant lesquels vous souhaitez qu’elle reste active. Pour obtenir les meilleurs résultats de Google Posts, vous devez leur faire mettre en évidence la proposition de vente unique (USP) de votre entreprise. Nous constatons que les publications fonctionnent beaucoup mieux lorsqu’elles répertorient des photos, par exemple, de récompenses gagnées par l’entreprise au lieu de photos génériques.

CONFIGURER LES PRODUITS GMB.
Google My Business dispose d’une section que les propriétaires d’entreprise peuvent utiliser pour répertorier les images et les descriptions de leurs produits, et pas uniquement pour les produits tangibles. Nous suggérons que même les services les entreprises répertorient ce qu’elles ont à offrir. Dans cet exemple, nous avons utilisé la section Produits pour un agent immobilier pour mettre en évidence certaines des propriétés qu’il vendait. La fonctionnalité Produits est mise en évidence dans le panneau de connaissances et apparaît même au-dessus de la section des publications.

Google My Business est un produit en constante évolution et publie constamment de nouvelles fonctionnalités et mises à jour.

SEO AGENCE est une agence SEO à Lille.

Netflix gratuit… en Inde

Netflix prévoit de donner aux utilisateurs en Inde l’accès à son service sans frais pendant un week-end dans le cadre d’un test visant à étendre sa portée dans le pays, a déclaré mardi un haut dirigeant de l’entreprise.

Le géant américain du streaming, qui a annoncé aujourd’hui une croissance lente des utilisateurs pour le trimestre qui s’est terminé en septembre, a récemment cessé d’offrir un accès gratuit au premier mois aux nouveaux utilisateurs aux États-Unis.Mais la société prévoit de continuer à expérimenter de nouvelles façons d’attirer le potentiel dans de nombreux domaines. du monde, a déclaré Greg Peters, COO et directeur des produits chez Netflix lors de l’appel aux résultats de l’entreprise.

L’un de ces nouveaux moyens est de donner l’accès à Netflix sans frais aux clients pendant un week-end sur différents marchés, a-t-il déclaré. La société a choisi l’Inde, où elle est en concurrence avec Disney, Amazon et techniquement trois douzaines de services supplémentaires, comme premier marché sur lequel elle testera cette idée et «verra comment cela se passe», a-t-il déclaré.

«Nous pensons que donner à tout le monde dans un pays un accès gratuit à Netflix pendant un week-end pourrait être un excellent moyen d’exposer un groupe de nouvelles personnes aux histoires incroyables que nous avons, au service et à son fonctionnement … et j’espère en obtenir un tas de ces gens à s’inscrire », a-t-il déclaré, sans préciser quand l’entreprise déploiera ce nouveau test en Inde. (Ce n’était pas le cas au moment de la publication.)

Ce ne sera pas la première fois que Netflix utilise l’Inde comme banc d’essai pour explorer de nouvelles idées. La société a d’abord flirté avec l’idée d’un forfait mensuel de 2,7 $ pour mobile uniquement à New Delhi avant de l’introduire en tant que niveau permanent dans le pays l’année dernière, puis près d’une douzaine de marchés. Il a depuis testé encore plus de plans tarifaires dans le pays.

L’Inde est devenue le plus grand champ de bataille ouvert pour la Silicon Valley et les entreprises chinoises à la recherche de leur prochain milliard d’utilisateurs au cours de la dernière décennie. Disney, Amazon, Google, Apple, Spotify et plusieurs autres entreprises offrent une gamme de leurs services à un prix très abordable en Inde, deuxième marché Internet du monde.

La société, qui a affecté 420 millions de dollars au développement et à la licence de contenu en Inde d’ici la fin de 2020 l’année dernière, approfondit également sa collaboration avec d’autres acteurs de l’industrie dans le pays.

Il s’est récemment associé à Reliance Jio Platforms, le plus grand opérateur de télécommunications de l’Inde, pour intégrer son application aux forfaits haut débit et données mobiles de la société indienne. La société s’est également associée à plusieurs institutions financières en Inde pour faciliter le traitement des paiements pour les utilisateurs du pays, a-t-il déclaré. «Nous prévoyons que [davantage d’options de paiement] auront des avantages de rétention. Toutes ces initiatives sont importantes et fonctionnent de concert avec notre gros investissement dans les originaux locaux pour améliorer l’expérience Netflix pour nos membres », a déclaré la société dans une lettre aux actionnaires (PDF).

SEO AGENCE est une agence de conseil SEO.

Comprendre la transformation numérique

L’Agence SEO a pu s’entretenir avec Karen Christensen, Research Scientist au Centre for Information Systems Research à MIT’s Sloan School of Management. Nous avons échangé sur la transformation numérique.

Vous avez dit que la transformation numérique n’était en fait pas une question de technologie. S’il vous plaît, expliquez.

C’est vraiment une question de changement – et la technologie n’est qu’un aspect de ce changement. Avant Internet, les entreprises opéraient principalement dans un monde physique, mais aujourd’hui, toutes les industries évoluent vers un monde d’espace numérique. Chaque organisation doit examiner comment elle se déplacera d’un endroit à l’autre et impliquera ses clients numériquement. Cela exigera de nouveaux types de compétences, de ressources et de capacités. En fin de compte, la question n’est pas: «De quel type de technologie avons-nous besoin?», Mais «En quoi notre entreprise est-elle formidable et comment pouvons-nous utiliser le numérique pour l’optimiser?»

Vous avez constaté que la perturbation numérique se décline en trois variétés. Veuillez les décrire.

Le premier type de perturbation se produit lorsqu’un nouvel entrant – généralement une start-up comme Uber ou Airbnb – entre dans un espace de marché existant et propose une nouvelle proposition de valeur passionnante. Dans le secteur bancaire, par exemple, nous voyons des start-up fintech s’en prendre à certains aspects des bénéfices des grandes banques. En ce moment, ils s’attaquent vraiment aux prêts, qui sont particulièrement rentables pour les banques.

La deuxième forme de perturbation vient d’un concurrent traditionnel au sein de votre industrie, mais cette organisation change de modèle commercial pour devenir un concurrent beaucoup plus redoutable. Par exemple, Nordstrom est passé du statut de grand magasin traditionnel à une activité omnicanale attrayante, combinant le meilleur du lieu (transactions tangibles, basées sur le produit, orientées client) et de l’espace (immatériel, basé sur le service et orienté vers l’expérience client) . Les sociétés de banque, d’assurance, de vente au détail et d’énergie ont toutes du mal à trouver le mélange parfait de lieu et d’espace.

La troisième forme de perturbation consiste à franchir les frontières de l’industrie. C’est ce qui se passe lorsque les challengers viennent complètement de l’extérieur de votre secteur. Cette forme de perturbation est la plus difficile à prévoir. Par exemple, pensez au consortium d’Amazon, JPMorgan Chase et Berkshire Hathaway qui tente de comprendre ce qu’il peut faire dans le domaine de la santé. Ce ne sont pas des entreprises de soins de santé, mais ensemble, elles ont des capacités très fortes et elles pensent qu’elles pourraient tout simplement être en mesure de faire quelque chose pour améliorer les soins de santé aux États-Unis. Les gens ont été très surpris quand ils ont annoncé sur quoi ils allaient se concentrer.

Parlez-nous de votre Digital Business Model Framework (DBM).

Nos recherches montrent que la numérisation oblige les entreprises à modifier leurs modèles commerciaux selon deux dimensions clés. Premièrement, ils s’orientent vers une meilleure compréhension des clients, y compris leurs besoins et leurs événements de la vie. Il ne s’agit plus uniquement de données démographiques ou d’historique d’achats, mais quelles sont leurs motivations à acheter et quels types de problèmes tentent-ils de résoudre?

La deuxième dimension clé consiste à passer d’une orientation de chaîne de valeur contrôlée à une orientation réseau, ou à un réseau de relations. Cela implique de reconnaître que vous n’êtes peut-être pas capable de fournir tout ce dont vos clients ont besoin, et que vous pouvez ajouter de la valeur en vous associant à d’autres qui peuvent fournir des services complémentaires. Ce sont les deux dimensions clés de la «création de l’entreprise de nouvelle génération» – et si vous les rassemblez dans une matrice standard deux par deux, vous obtenez quatre modèles commerciaux.

Veuillez décrire ces quatre modèles commerciaux.

Le premier est le fournisseur, et il s’agit d’un modèle commercial traditionnel où un producteur vend par l’intermédiaire d’autres entreprises. Par exemple, les téléviseurs fabriqués par des fournisseurs comme Sony et LG, qui sont vendus via un détaillant comme Best Buy; ou des entreprises qui vendent des assurances via des agents indépendants (par exemple, Chubb Group). Les entreprises de ce quadrant ont, au mieux, une connaissance partielle de leur client final et opèrent généralement dans la chaîne de valeur d’une autre entreprise, souvent plus puissante. Ce modèle ne va pas disparaître, mais à mesure que les entreprises continuent de numériser, les fournisseurs risquent de perdre plus de pouvoir et de subir des pressions pour réduire continuellement leurs prix – peut-être accélérer la consolidation de l’industrie.

Le second est l’Omni-Channel. Ce sont des entreprises qui offrent aux clients un accès à leurs produits sur plusieurs canaux, y compris des canaux physiques et numériques, offrant un plus grand choix et une expérience transparente. Les grandes entreprises omnicanales comme Walmart et les grandes banques contrôlent une chaîne de valeur intégrée qui offre des expériences client multi-produits et multi-canaux pour faire face aux événements de la vie. L’enjeu pour ces entreprises est de remonter plus haut l’axe vertical du DBM, en agissant sur une meilleure connaissance des clients et de leurs objectifs et événements de la vie.

Le troisième modèle est le producteur modulaire. Ce sont des entreprises qui fournissent des produits ou services «plug-and-play» qui peuvent s’adapter à un nombre illimité d’écosystèmes. Pour survivre, ils doivent être l’un des meilleurs producteurs de leur activité principale. Par exemple, PayPal peut fonctionner dans pratiquement n’importe quel écosystème, car il est «indépendant du matériel», mobile et basé sur une plate-forme. Bien qu’il puisse y avoir de nombreux producteurs dans une industrie, généralement seuls les trois ou quatre premiers réalisent des bénéfices importants, tandis que les autres ont du mal, car il s’agit en fin de compte d’une entreprise de matières premières.

Enfin, il existe les moteurs d’écosystème, qui établissent un écosystème numérique – un réseau coordonné d’entreprises, d’appareils et de clients qui crée de la valeur pour tous les participants. Ce modèle a une croissance des revenus et des marges bénéficiaires nettes plus élevées que les autres, et sans surprise, c’est le modèle commercial le plus difficile à réaliser. Les écosystèmes sont particulièrement puissants dans le commerce de détail (par exemple, Amazon), mais la santé (par exemple, Aetna), le divertissement en ligne (par exemple, Netflix) et la gestion de patrimoine (par exemple, Fidelity) ont tous de puissants moteurs d’écosystème. À l’avenir, les clients de tous types préféreront de plus en plus l’efficacité d’un moteur d’écosystème numérique «incontournable» pour effectuer des transactions dans tous les domaines.

Chaque entreprise doit-elle choisir l’un des quatre modèles?

Ils doivent en choisir au moins un, mais en fait, la plupart des grandes entreprises englobent plus d’un ces modèles. Par exemple, non seulement Amazon est un pilote d’écosystème, mais il fournit également des services à d’autres entreprises, y compris l’exécution (il gère l’entreposage, l’emballage et l’expédition d’un milliard d’articles) et la capacité technologique (via Amazon Web Services), ce qui en fait un producteur modulaire. ainsi que.

La plupart des banques opèrent dans plusieurs quadrants – et souvent dans les quatre. La grande banque typique agit en tant que fournisseur, vendant des hypothèques et des produits d’investissement. La plupart s’efforcent également d’améliorer leurs offres omnicanales en réinventant la succursale pour qu’elle soit davantage un lieu d’acquisition de clients, de vente et de conseil, la plupart des transactions étant effectuées numériquement. Ces mêmes banques fonctionnent comme des producteurs modulaires, offrant divers services, y compris des paiements et des devises à de nombreuses autres entreprises. Enfin, de nombreuses banques ont fait des incursions dans le modèle de moteur d’écosystème en offrant des services plus complets pour les événements de la vie tels que l’achat d’une maison, la possession d’une voiture ou la préparation de la retraite.

Parlez un peu de la façon dont un Les entreprises omnicanales comme Walmart interagissent avec un moteur d’écosystème comme Amazon.

Voici un exemple: mon collègue a récemment commandé des charbons pour barbecue sur Amazon, sans remarquer qui était le vendeur; et, quelques jours plus tard, le colis est arrivé dans une boîte de Walmart.com. C’est la puissance d’un excellent écosystème, et cela donne un aperçu de la façon dont Walmart est à la fois en concurrence et en partenariat avec Amazon en fournissant des produits en tant que producteur modulaire au modèle de pilote d’écosystème d’Amazon.

Vous recommandez aux entreprises de faire un effort pour passer directement à votre infrastructure DBM. Pourquoi est-ce si important?

Les entreprises doivent se concentrer sur deux choses: en apprendre davantage sur leurs clients et modifier la conception de leur entreprise pour mettre l’accent sur davantage de partenariats et des frontières plus poreuses. À l’heure actuelle, la plupart des entreprises se trouvent du côté gauche de notre cadre. Parmi les grandes entreprises que nous avons étudiées, 46 pour cent étaient des fournisseurs, 24 pour cent étaient omnicanal, 18 pour cent étaient des producteurs modulaires et 12 pour cent étaient moteurs de l’écosystème.

Le commerce de détail et les services informatiques ont le pourcentage le plus élevé d’écosystèmes, tandis que les industries de fabrication et de services sont encore au début de leur progression et de leur droite sur le cadre. Il est intéressant de noter que les petites entreprises (dont les revenus sont inférieurs à 1 milliard de dollars) sont déjà plus haut et à droite de notre cadre que les grandes entreprises, avec 31% dans le modèle de moteur d’écosystème et 36% dans le modèle omnicanal.

Pour vous déplacer vers le haut et vers la droite, vous pouvez commencer par améliorer la collecte, la consolidation et la génération d’informations sur vos clients, ce qui se traduit par une meilleure expérience client et des offres plus ciblées et réussies. Ensuite, vous pouvez commencer à vous déplacer vers la droite en passant de la fourniture de services directement au client à la participation à un réseau de relations qui fournissent un ensemble plus large de services, via des partenaires.

La principale compagnie d’assurance USAA l’a fait avec brio en aidant ses clients à trouver la voiture parfaite, mais ils ne se sont pas arrêtés là. Ils ont lié de personnes aux concessionnaires automobiles avec la voiture souhaitée en stock, les a aidés à négocier le prix, fourni le financement et parfois facilité la livraison. Les économies moyennes pour un membre de l’USAA sont de 3 385 $ sur le prix de détail recommandé. C’est un excellent exemple de la façon dont un modèle numérique peut créer de la valeur pour les gens.

Vous avez identifié trois sources clés d’avantage concurrentiel dans un environnement commercial numérique: le contenu, l’expérience client et les plateformes. Veuillez décrire chacun d’eux.

Le contenu est plus que de simples reportages. C’est tout ce que vous fournissez à votre client. Si vous vendez des produits physiques, cela relève du contenu, tout comme les informations. Avec Amazon, une partie de leur contenu est le produit lui-même, et une partie de celui-ci comprend toutes les informations autour du produit, comme les manuels d’utilisation et les avis clients. Tout ce que le client consomme, c’est du contenu.

L’expérience client est tout ce qui entoure votre contenu pour rendre les relations avec votre entreprise un plaisir. Bien faire cela nécessite surveiller en permanence ce que font les clients et ce qu’ils disent vouloir. Cela signifie investir dans de bonnes interfaces utilisateur et créer des opportunités de collaboration avec les clients.

Enfin, votre plateforme est la méthode par laquelle vous fournissez votre contenu aux clients. Les entreprises doivent développer et réutiliser – c’est-à-dire partager au sein de l’entreprise, plutôt que réinventer pour chaque domaine – des plateformes numérisées. Sans plates-formes, les unités informatiques des entreprises pourraient mettre en œuvre une nouvelle solution en réponse à tous les besoins de l’entreprise – créant un labyrinthe de systèmes qui répondent aux besoins actuels mais ne sont pas à l’échelle de l’entreprise. Pire encore, l’expérience client en souffre car le client bénéficie d’une expérience fragmentée et basée sur les produits plutôt que d’une expérience unifiée et multi-produits. Pensez à votre expérience de banque en ligne aujourd’hui, où vous pouvez voir tous vos comptes en un seul endroit – et à la façon dont vous receviez des relevés papier individuels pour chaque compte.

Six questions essentielles

  1. Quelle est la menace numérique – et opportunité?
  2. Quel modèle commercial convient le mieux à l’avenir de votre entreprise?
  3. Quel est votre avantage concurrentiel numérique (contenu, expérience client ou plateforme)?
  4. Comment allez-vous vous connecter en utilisant le mobile et l’Internet des objets?
  5. Avez-vous les capacités cruciales pour réinventer l’entreprise?
  6. Avez-vous le leadership nécessaire pour réaliser votre transformation? Un conseil de départ pour les dirigeants? Étant donné le niveau de turbulence causé par la perturbation numérique de toutes les variétés, y remédier est devenu un impératif commercial. Il est temps pour les équipes dirigeantes d’évaluer les menaces, de comprendre les opportunités et de commencer à créer de nouvelles options pour l’avenir.

SEO Agence – est une agence SEO à Lille

Google est le monopole des monopoles

Google est le monopole des monopoles

L’unité Alphabet Inc. domine clairement les marchés de la recherche, de la vidéo en ligne et des technologies publicitaires, et utilise ces positions pour profiter au reste de ses activités, ont fait valoir plusieurs sénateurs des deux côtés de l’allée lors d’une audition mardi organisée par un sous-comité du Panel judiciaire du Sénat.

«Vous contrôlez YouTube et la recherche, qui sont les plates-formes dominantes; vous contrôlez des quantités massives de données sur les consommateurs que vous avez collectées sur vos autres plates-formes destinées aux consommateurs – Gmail, Google Maps, G Suite, etc. », a déclaré le sénateur Josh Hawley, un républicain du Missouri. « Vous utilisez ensuite ces avantages dans la pile d’annonces à chaque couche, chaque couche sur laquelle vous exercez une position dominante. Cela ressemble à un monopole sur un monopole dans un cas classique de vente liée. »

Le ministère de la Justice et les procureurs généraux des États posent des questions de plus en plus détaillées sur la manière dont Google utilise les remises, les restrictions et les offres groupées pour encourager les annonceurs et les éditeurs à n’utiliser que ses produits au lieu de mélange et mise en correspondance avec des services concurrents, a rapporté Bloomberg.

Les critiques de Google ont déclaré que le fait que la société exécute un logiciel pour gérer chaque étape du processus de publicité en ligne lui donne la possibilité de jouer des deux côtés de ce marché et de profiter injustement de ses propres produits. Les sénateurs ont repris cet argument lors de l’audience de mardi.

«Dans aucun autre marché, le parti ne représente le vendeur, l’acheteur, établit les règles et mène la vente aux enchères», a déclaré le sénateur Richard Blumenthal, un démocrate du Connecticut. Il a qualifié la position de Google d ‘«indéfendable».

Don Harrison, président de Google chargé des partenariats mondiaux et du développement de l’entreprise, a repoussé, agence digitale Lille affirmant que l’entreprise n’avait pas réellement de position dominante sur les marchés sur lesquels elle opère. Google peut être en tête pour tous les types de recherches générales, mais pour les requêtes de produits et autres recherches commerciales, les consommateurs sont plus susceptibles de commencer sur Amazon.com Inc., a déclaré Harrison.

Dans le domaine de la technologie publicitaire, de nombreuses autres entreprises prospères existent dans l’espace, ce qui montre que Google ne nuit pas à la concurrence, a-t-il déclaré.

Le DOJ devrait porter plainte contre la société dans les semaines à venir.

La recherche et le clic répétés sur mon site augmenteront-ils les classements?

La recherche et le clic répétés sur mon site augmenteront-ils les classements?

Rarement en SEO, nous avons des réponses absolues, sauf celle-ci. Sans aucun doute, formation seo les clics seuls ne sont pas un facteur de classement. Cette semaine, posez une question SEO vient de Jeffrey à Taiwan. Il demande:

La recherche et le clic répétés sur mon site augmenteront-ils le classement?

La réponse est non.

Rarement en SEO, nous avons des réponses absolues.

Mais je peux dire sans équivoque que cliquer plusieurs fois sur votre propre site n’entraînera pas une augmentation du classement.

Déjà.

Si le fait de cliquer sur votre propre site était un facteur de classement, les premières places pour chaque mot clé majeur seraient remplies par des sites disposant des ressources nécessaires pour embaucher des personnes pour cliquer sur leur site.

Malheureusement, je sais qu’il y a des gens qui ont ratissé Amazon Mechanical Turk et Fiverr pour embaucher une armée de gens pour cliquer sur leur site.

Il y en a d’autres qui ont créé des mécanismes sophistiqués d’usurpation d’adresse IP pour simuler les clics sur les sites à des fins de référencement présumé.

Je vais dire que, sans aucun doute, les clics seuls ne sont pas un facteur de classement.

En fait, à notre connaissance, aucun facteur de classement n’est basé sur un comportement de clic tout.

Méfiez-vous des anciennes informations, des mythes SEO et des mensonges catégoriques
Pour être efficace en SEO, vous devez avoir du discernement.

De toute évidence, la meilleure façon de comprendre ce qui est efficace est de tester les choses par vous-même – mais ce n’est pas toujours possible.

Les tests ne sont tout simplement pas pratiques pour toutes les situations.

Nous sommes cependant extrêmement privilégiés de travailler dans une industrie où les informations sont librement partagées.

Mais même ceux qui ont les meilleures intentions peuvent partager des trucs et astuces qui sont soit quelque peu exagérés, peu pratiques ou non pertinents, voire trompeurs.

Et bien sûr, le SEO est en constante évolution, donc ce qui a fonctionné il y a quelques années pourrait ne pas fonctionner aujourd’hui.

Il est important de connaître l’âge des informations que vous lisez.

Contrairement à notre ami du monde universitaire, il n’y a pas d’examen par les pairs pour les informations de référencement.

Nous devons utiliser notre meilleur jugement concernant l’exactitude, la pertinence et l’applicabilité des informations SEO.

Cela aide si vous faites du référencement depuis longtemps et avez vu où la recherche moteurs et comment ils ont géré les choses dans le passé.

Mais pour beaucoup, la pléthore de trucs et astuces est écrasante et il est facile pour les professionnels du référencement même expérimentés de tomber dans le piège de suivre les mauvais conseils.

Il n’y a pas de balle magique
Si cela semble trop beau pour être vrai, c’est probablement le cas.

De nombreux professionnels du référencement recherchent le Saint-Graal – cette technique qui les a placés au sommet des SERPs.

Je suis ici pour vous dire qu’il n’existe pas.

Et je vous dirai également de vous méfier de quiconque vous propose une solution définitive à vos problèmes de classement.

J’ai écrit dans le passé sur les «algorithmes bébé» de Google.

Ce qui fonctionne pour un site ne fonctionne pas nécessairement pour un autre site.

Il y a littéralement des milliers, sinon des millions de variables qui déterminent quel site se classe pour une phrase clé.

Pousser un levier d’un blog que vous avez lu il y a quelques années va rarement faire monter votre site dans les SERPs.

Pensez-y comme Google
Lors de l’évaluation des informations SEO, j’ai trouvé utile d’essayer de penser comme Google.

Lorsque je crée un site ou un contenu, mon objectif est de créer de la valeur pour l’utilisateur de mon site plutôt que pour le Googlebot.

Mais si je veux que les gens trouvent mon site, je dois penser comme Google.

Cela signifie examiner comment une technique de classement potentielle évoluera à mesure que de plus en plus de webmasters commenceront à l’utiliser.

Par exemple, encourager les propriétaires de sites à augmenter la vitesse de leur site est logique.

Des sites plus rapides sont une meilleure expérience pour le bot et l’utilisateur.

Mais si Google commençait à classer les sites simplement en fonction du nombre de clics effectués, nous aurions des gens qui essaieraient de manipuler les clics vers des sites qui ne méritent pas d’être classés pour leur propre nom.

Ce serait une mauvaise expérience pour tous, et finirait par condamner nos amis de Mountain View.

Les achats basés sur l’image dans Bing améliorent les achats en ligne

Les achats basés sur l’image dans Bing améliorent les achats en ligne

Bing a introduit la recherche de produits basée sur l’image. Il propose trois nouvelles façons pour les consommateurs de trouver vos produits sans avoir à dépendre de mots clés.

Il existe trois façons différentes de trouver des produits. Les achats basés sur des images Bing peuvent générer du trafic d’achat de manière intuitive et non dépendante des mots clés.

1. Découverte de produits par des images, pas des mots clés
La première innovation aide les acheteurs à trouver des produits en fonction de leur apparence.

Un utilisateur peut effectuer une recherche en utilisant un terme général comme «chaussures». Ensuite, ils cliquent sur la section shopping à partir de laquelle ils peuvent sélectionner une image d’un produit qui ressemble à ce qu’ils recherchent pour découvrir des produits similaires.

Ou, un acheteur peut recadrer l’image pour mettre en évidence une caractéristique d’un produit qu’il aime afin de trouver plus de produits qui ont la fonctionnalité qu’il aime.


2. Recherche en téléchargeant une image
Avec la recherche de produits basée sur l’image, un acheteur peut décrire ce qu’il est recherche en utilisant une image.

Souffrant de moins de conversions pour les mêmes dépenses publicitaires sur vos annonces Google?
Il est possible que vos annonces soient frauduleuses. Vérifiez si vous devez protéger vos annonces contre les concurrents et les robots. Configuration simple. Commencez votre vérification gratuite dès aujourd’hui.


Cette nouvelle fonctionnalité permet aux consommateurs de télécharger une image du Web ou une image du magasin afin de la trouver à un meilleur prix ou de trouver d’autres produits similaires.

Tout ce qu’un utilisateur a à faire est de cliquer sur l’icône de la caméra afin de s’engager avec le chargeur d’images.

Il n’est peut-être pas immédiatement évident à quoi sert cette icône. Il semble que cela pourrait être utile si une animation ou une info-bulle montrait brièvement à quoi cela sert, et une fois rejetée, elle ne s’afficherait plus.

Voici à quoi ressemble l’icône de téléchargement d’image de recherche d’images Bing:

3. Bing suggère des produits complémentaires
La troisième façon utile de magasiner est ce que Bing appelle leur fonctionnalité «va bien avec».

Par exemple, lorsqu’un client consulte des robes et sélectionne une pour voir plus de détails, Bing suggère des chaussures qui vont bien avec la robe sélectionnée.

La recherche de produits basée sur l’image semble naturelle
La recherche de shopping d’images de Bing passe d’une recherche basée sur des mots clés à une manière de faire du shopping.

Les achats basés sur des images peuvent se rapprocher de la façon dont les consommateurs achètent dans le monde réel.

Lorsqu’un consommateur entre dans un magasin physique, il utilise ses yeux pour rechercher le type de produit qu’il souhaite, puis recherche visuellement les styles et les couleurs.

Ce type de magasinage en ligne peut se rapprocher de la façon dont les consommateurs achètent naturellement dans le monde réel, spécialiste SEO d’une manière qui est intéressante et peut conduire à davantage de découvertes et de ventes de produits.

Le shopping basé sur l’image de Bing introduit trois innovations qui encouragent les consommateurs à faire leurs achats d’une manière qu’ils sont habitués à faire du shopping.

Les magasins avec une présence sur le Web devraient apprécier cette nouvelle façon de gagner du trafic d’achat.

Les consommateurs qui si vous effectuez activement des achats, la recherche d’images de Bing peut être un moyen pratique et interactif de rechercher un produit.

Les pirates ont trouvé un moyen d’espionner les conversations à l’aide d’une ampoule

Dans le passé, nous avons entendu parler de diverses tentatives pour espionner les utilisateurs par toutes sortes de méthodes, telles que le détournement de la webcam / du microphone de votre ordinateur, des haut-parleurs intelligents, etc. Cependant, il semble que les pirates auraient découvert une nouvelle façon potentielle d’espionner les gens utilisant rien de plus qu’une ampoule ordinaire.

Selon des chercheurs de l’Université Ben Gourion du Néguev et du Weizmann Institute of Science en Israël, ils ont découvert qu’en utilisant un télescope équipé d’un capteur électro-optique, ils pouvaient la diriger vers une ampoule dans la pièce où la conversation a lieu et, en théorie, écoutez les conversations privées.

Comme nos voix sont essentiellement des ondes sonores, ces ondes provoquent toutes sortes de vibrations qui pourraient être invisibles à l’œil nu, mais avec le bon équipement, les pirates pourraient théoriquement capter ces vibrations causées par nos voix et les convertir en audio via un analogique- convertisseur numérique.

Maintenant, c’est évidemment beaucoup plus complexe que ce que nous prétendons être, mais c’est essentiellement la théorie sur laquelle il se fonde. Cela étant dit, il ne sera peut-être pas aussi facile de réussir. En effet, en fonction de l’épaisseur du verre de l’ampoule et de sa luminosité, et en supposant que rien ne gêne un rideau de tirage, cela ne fonctionnera pas nécessairement, mais au contraire, il est plutôt ingénieux. Si le coeur vous en dit, suivez une formation SEO à Lille pour en savoir plus.

Chrome pour Android peut apporter un mode sombre aux résultats de recherche Google

Chrome pour Android peut apporter un mode sombre aux résultats de recherche Google

Depuis même avant le lancement d’Android 10, Google a mis un accent particulier sur la mise en mode sombre de ses applications et services, en particulier sur Android. Maintenant, Chrome pour Android s’efforce de mettre le mode sombre sur la page de résultats de recherche Google d’une manière inhabituelle.
Google Chrome pour Android a son propre mode sombre, depuis plus d’un an maintenant, assombrissant presque toutes les parties de l’interface utilisateur de l’application, y compris le fil de découverte sur la page du nouvel onglet. Dans cet esprit, il peut être quelque peu frustrant d’effectuer une recherche Google dans votre Chrome élégant et sombre et de recevoir une page de résultats de recherche aveuglément blanche.

Il semble que Google se prépare à bousculer le statu quo, selon un nouveau changement de code ajouté tard ce soir au référentiel de code source Chromium. Le code ajoutera un nouveau drapeau à chrome: // flags, qui offre une description assez simple.

Afficher le SRP sombre pour Chrome Android

Si cette option est activée, les utilisateurs verront une page de résultats de recherche assombrie si Chrome est en mode nuit comme bien.

# enable-android-dark-srp

Si nous prenons la description à sa valeur nominale, dans un proche avenir, la page de résultats de recherche de Google aura un thème sombre, très probablement semblable au thème sombre proposé par l’application Recherche Google sur Android. Il semble étrange, cependant, que des modifications devraient être apportées à Chrome pour que cela se produise, plutôt qu’au site de recherche Google lui-même.

Il existe, bien sûr, des moyens plus simples et sans doute plus efficaces pour que Google puisse atteindre cet objectif d’assombrir la page de résultats de recherche que de modifier Chrome. Par exemple, la plupart des navigateurs Web modernes sont en mesure de basculer les sites Web entre leurs schémas clair et sombre en fonction du paramètre de mode sombre de leur appareil, grâce à la fonctionnalité «préfère le schéma de couleurs» de CSS. Son utilisation permettrait à d’autres navigateurs comme Firefox et Safari de profiter automatiquement du thème sombre.

Pour l’instant, nous ne pouvons pas être sûrs de ce que Google change spécifiquement dans Chrome pour y arriver, car aucun changement de code n’a encore été publié. Une La théorie plausible que j’ai est que Chrome peut choisir d’utiliser sa capacité intégrée pour «forcer» les sites Web à être sombres, SEO Lille comme le montre la recherche Google ci-dessous. Inutile de dire que nous garderons un œil sur plus de détails au cours des prochaines semaines.