Ce que Google sait de vous

Peut-être que maintenant plus que jamais, nous prêtons attention à ce que les entreprises de technologie connaissent de nous. Les problèmes de Facebook ont ouvert les portes, pour ainsi dire, et à cause de cela, tout le monde est examiné de très près. En effet, alors que Facebook a reçu le gros de la critique – à juste titre – ils ne sont pas le seul géant de la technologie à avoir appris à surveiller ce que nous faisons en ligne. Google est également dans ce jeu, et c’est peut-être encore pire que ce que nous avions imaginé.

Peut-être devrions-nous nous y attendre, surtout avec autant d’applications Google que la plupart d’entre nous ont sur nos appareils. Mais encore, il semble que rien ne dépasse le géant de la technologie, et ce n’est pas vraiment une bonne chose. Il n’y a pas de cachette de Google, ni Nous connaissons la profondeur des connaissances de Google sur nous grâce à une nouvelle étude qui a été réalisée par l’Université Vanderbilt. Dans ce document, les chercheurs ont examiné les informations que Google recueille sur nous, acquises via des appareils Android, ainsi que des applications telles que Chrome, YouTube et d’autres fabriquées par la société. Vous dites maintenant que vous le saviez, non? Ou du moins ce n’est pas une surprise? Eh bien, qu’en est-il du fait que Google collecte toujours des données sur vous même lorsque vous naviguez en mode navigation privée?

Parce qu’ils font C’est vrai, même si vous utilisez le mode dit par Google, Google ne « se souvient pas de votre activité » ne vous protège pas de leurs yeux attentifs. Ainsi, bien que Google indique que naviguer en privé signifie, entre autres, que Google Chrome ne sauvegardera pas votre historique, les cookies, les données de site ou les informations saisies dans des formulaires, ils n’ignorent pas exactement ce que vous faites non plus. Comment? Google ne recueille pas de manière surprenante des données lorsque nous nous connectons à ses applications ou utilisons des téléphones Android. Cela s’appelle la collection « active », ce qui est logique. Mais ce n’est pas la seule façon pour l’entreprise d’en apprendre davantage sur vous.

Parallèlement à cela, Google collecte également vos données par des moyens « passifs », dont beaucoup d’entre nous ne sont probablement pas au courant. Cela est particulièrement vrai lorsque vous utilisez le mode incognito, car nous avons en quelque sorte pensé que cela signifiait que nos mouvements en ligne n’étaient suivis par personne, et encore moins Google. L’étude a trouvé autrement. Il s’avère que même si vous êtes en mode navigation privée, la connexion à un compte Google laissera des cookies identifiables. Toutefois, si la fenêtre de navigation privée est fermée avant de se connecter à un compte Google, les données seront effacées.

En d’autres termes, même si Google n’acquiert pas directement des données spécifiques et précises, il n’est pas difficile ensemble ce qu’ils obtiennent pour former une image précise et détaillée. Parallèlement à cela, l’étude a appris que le simple fait d’éviter l’utilisation des services Google sur un appareil non-Android, comme un iPhone, n’est toujours pas suffisant pour empêcher Google de conserver son odeur. De nombreuses pages Web autres que celles de Google communiquent beaucoup avec les serveurs de Google, de même qu’un certain nombre de réseaux et d’annonceurs tiers. Ce n’est pas parce qu’ils ne sont pas détenus ou exploités par Google qu’ils n’ont rien à voir avec l’entreprise. Qu’est-ce que Google apprend? Cela dépend vraiment de ce que vous utilisez, à la fois en termes d’appareils et d’applications, mais si vous utilisez un téléphone par exemple, selon l’étude, Google peut trouver votre position, les itinéraires empruntés, les achats et la musique écoutée. La majorité des données est obtenue grâce à la collection «passive», ce qui signifie qu’elle se produit en arrière-plan et généralement sans que les personnes le sachent.

Formation SEO à Lille : se former pour performer sur le web

Il est très important de se former au SEO afin de comprendre comment fonctionnent les moteurs de recherche et ainsi performer sur le web. Nous avons appris en marchant, en lançant notre premier site e-commerce en 2006. Au début, nous avons fait toutes les erreurs possibles et imaginables en pensant que puisse que nous étions sur le web, tout serait facile et irait vite, comme ces histoires de réussites que l’on pouvait lire il y a 15 ans.

Mais c’était avant.

Quand Google était encore bon et naïf, quand Excite existait encore, quand DMOZ existait et trier le web à la main… Tout ceci est finit, et le net est une jungle où tout le monde lutte contre ses concurrents, mais pire, lutte aussi contre celui qui fait vivre, le tout puissant. Et l’arme de guerre pour survivre s’appelle le SEO.

Vous vendez, ou vous allez vendre sur internet, savez-vous répondre à ces questions :

Pourquoi mon site n’est pas référencé par Google ?
Pourquoi mon site est mal référencé par Google ?
Pourquoi mon concurrent est devant moi ?
Pourquoi mon site est dégradé à la 6ème page alors que j’étais en 1ère page ?
Pourquoi Amazon qui vend mes produits est devant moi ?
Pourquoi j’ai des liens vers mon site qui proviennent de sites porno ?

Questions basiques. Réponses complexes. Vous roulez sur l’autoroute, mais vous ne connaissez pas le code de la route… vous allez au crash. C’est pour cela qu’il faut vous former au SEO.

Nous vous formons, pour comprendre, agir et réagir. Notre formation est faite sur mesure, en fonction de vos connaissances, et de votre appétence. Nous vous formons chez vous, dans votre entreprise, pour maximiser votre temps et utiliser vos outils de travail au quotidien.

N’hésitez pas à nous contacter pour toute question ou demande. Et retrouvez plus d’informations sur notre formation SEO en suivant le lien vers notre page dédiée.

Quelle est la définition du référencement naturel ?

Quelle est la définition du référencement naturel ?

C’est tout simplement le référencement de votre site internet sur les moteurs de recherche sans action de vote part. Il est dit « naturel » par opposition à « payant », qui est le référencement obtenu par votre site en payant les moteurs de recherche pour placer votre site internet en haut de première page. Le référencement « payant » est de la publicité.

Comment fonctionne le référencement naturel ?

Le référencement naturel, c’est donc le « classement » naturel de votre site internet en fonction d’une requête particulière. Les moteurs de recherche comme Google vont « crawler » – analyser – votre site de manière régulière dans le temps. En partant de cette analyse, le moteur décide ensuite de vous placer en position 1, 2, 3 ou 15, 28, etc…Cette analyse se fait en fonction de 3 éléments principaux :
– Votre site lui-même
– Les sites similaires – comme ceux de vos concurrents
– L’environnement de votre site

Ces 3 éléments principaux contiennent en réalité des sous-catégories de facteurs de tri, qui elles-mêmes disposent de sous-catégories de facteurs. Ce n’est pas l’objet de cet article d’entrer dans le détail, mais sachez qu’au final, ce sont ces 3 éléments qui sont pris en compte.

Comment faire son référencement naturel ?

Et bien c’est simple… (LOL), il suffit d’agir sur les trois éléments précités. 1/ Agir sur votre site internet : qu’il soit bien construit, avec les bonnes balises, avec de la valeur ajoutée pour vos lecteurs – cela veut dire du contenu – rapide à charger ; 2/ vos concurrents : les moteurs vont analyser les sites de vos concurrents par rapport au votre. Sur ce terrain, vous pouvez jouer sur l’engagement des internautes, et les points cité en 1/. Puis vient l’environnement de votre site, et c’est là que tout se joue. A site égal, c’est l’environnement qui fait la différence : êtes-vous un référent ? Qui le dit ? Combien de sites pointent vers le vôtre par rapport à vos concurrents ? Etes-vous social ? etc…

Comment améliorer son référencement naturel ?

Une fois que l’on a travaillé sur son site internet – vous pouvez suivre l’une de nos formations SEO à Lille ou demandez nos conseils SEO pour bien analyser votre site – le référencement naturel va s’améliorer grâce au travail sur l’environnement. Le principal levier du référencement naturel est le « netlinking » ou la génération de liens qui vont pointer vers votre site internet. Ces liens peuvent être naturels – vous avez du super contenu et les webmasters et bloggeurs vous reconnaissent comme important sur le sujet en créant des liens vers votre site. Vous pouvez aussi créer la polémique avec un contenu qui fait débat et qui va naturellement créer des liens vers vous. Et puis il y a les liens que l’on génère de manière artificielle, soit par échange, soit par l’inscription dans des annuaires, puis en utilisant le black hat, « le côté obscure de la force » ou des ruses de spécialistes en SEO.

Vous souhaitez en savoir plus sur le référencement naturel ? Contactez-nous.

Les liens « no follow » sont-ils pris en compte ?

Les backlinks – les liens qui pointent vers votre site internet – sont le cœur de l’algorithme de Google – à contenus égaux, ce sont les backlinks qui vont permettre à Google de placer tel site en premier plutôt que l’autre. Ces liens qui pointent vers votre site sont d’une importance capitale votre référencement sur internet.

On distingue deux types de liens – en « do follow » et en « no follow ». Le lien do follow demande à Google de suivre le lien et de référencer la page ciblé sur l’expression ancrée. Le lien no follow précise à Google que la page ciblée est référente, mais qu’il ne faut pas nécessairement la référencer.

Cela fait plusieurs années que ceci nous « perturbe »… Car ce n’est pas logique… Or Google est une machine, qui suit donc une logique, celle du cœur de son algorithme, qui est basée sur la sagesse de la foule, donc le nombre de liens qui pointent vers un site.

2 points sont à comprendre pour aller plus loin.

1/ Pourquoi existe le no follow ?

Au début du net, il n’y avait qu’un seul type de liens, les liens en « do follow », c’est-à-dire que l’on disait à Google que ce lien était important et que le moteur pouvait le suivre pour obtenir la référence – et éventuellement référencer le site pointé. Avec le développement de l’internet et des techniques de référencement – parfois réellement pourries et non qualitative, Google a dû mettre en place une certaine démarche qualité. Et comme Google est un peu feignant, il a decidé que cela serait aux créateurs de sites et de contenus de définir eux-mêmes ce qui est digne d’être suivi ou non, quel lien serait pertinent ou non.

Pour ce faire est apparu le concept de lien « no-follow », le lien qui sert de référence, mais qu’il ne faudrait pas prendre en référence. Pourquoi ne pas le prendre en référence – de peur que Google trouve le site d’origine pas assez qualitatif…. C’est un concept étrange qui, à l’Agence SEO, nous a fait beaucoup réfléchir.

2/ Le risque de pénalité

Le lien en no follow devraient supprimer le risque de pénalité. Mais quand on analyse, on se trompe de sens, car le lien serait mis en no follow pour éviter une pénalité sur le site d’origine. Or le lien sert à pointer une page ciblée sur un autre site. C’est là que la logique ne fonctionne plus.

Il y aurait des bons et des mauvais liens ? En réalité, les pénalités sont infligés uniquement sur des liens en « do follow », ce ne sont donc pas les no follow le problème, mais la stratégie mise en place sur les « bons liens », qui, si elle est mal faite, va tuer votre référencement.

Alors, est-ce que les no-follow ont un impact ?

Pour comprendre nous avons des tests sur plusieurs sites, à contenu égaux en nombre de pages et de mots par pages sur des thématiques similaires. Nous avons conduits ces tests sur 5 mois.

Résultats :

Notre expérience et nos tests nous démontrent que tous les liens sont bons, même en no-follow. Mieux, des liens uniquement en no-follow permettent de faire ranker un site. Comment cela se fait ?

1/Parce qu’à contenu égal, tous les liens sont pris en compte.
2/ Parce que les liens, y compris no follow, permettent de contextualiser la page ciblé.
3/ Parce que les liens, y compris no follow, transmettent de l’autorité à votre site.

Les liens no follow qui proviennent de sites ayant une autorité importante sont très pertinents.

Alors certes, les liens en « do follow » ont un impact beaucoup plus rapide pour référencer votre site, mais il ne faut pas négliger les no follow.

Pourquoi vous faut-il des liens en no follow pour mieux ranker ?

Autre révélation de nos tests, un site avec une diversité de liens, follow et no follow se positionne mieux que des sites bénéficiant uniquement de liens en do follow. Pourquoi ? Parce que le site ciblé apparait alors beaucoup plus légitime et reflète la diversité des internautes. Ceux-ci ne sont pas uniformes, il est donc logique que votre site bénéficie de liens divers.

Notre conclusion ?

Tous les liens sont importants.

Comment améliorer son référencement local ?

Comment améliorer son référencement local ? Pour toute entreprise ayant un business local, c’est la question à 1 million ! Voici pourquoi, et comment améliorer son référencement local.

Pourquoi s’embêter à faire du référencement local ? Vous pouvez vous dire que votre référencement naturel simple est suffisant. C’était sans compter sur Google, qui tri aussi les sites en fonctions de la localisation de l’internaute, et non de votre situation à vous. Donc si vous n’êtes pas référencé avec cette dimension locale, vous passerez après des sites concurrents qui le seront.

Autre point important, il est parfois plus facile de bien faire sortir son site en local, plutôt qu’en national, qui pourrait être de toute façon moins pertinent. Par exemple – nous, l’Agence SEO à Lille. Nous nous référençons sur l’expression Agence SEO Lille, car nous souhaitons être identifié par des entreprises de la région Lilloise et du Nord en général. Cette dimension locale, nous permet de mieux sortir en résultat de recherche, que si nous essayions de nous placer sur la même requête, mais au niveau national. Il nous faudrait alors pousser le concept d’Agence SEO (tout cours).

Le référencement local est donc important :

  • Si votre business est local
  • Pour mieux sortir dans les résultats de recherche

Alors maintenant, comment fait-on pour bien se référencer en local ?

Il convient de bien travailler son référencement on site, et off site, et d’utiliser un peu de malice.

Le plus simple :

  • Rédiger un contenu pertinent, avec des mots clefs qui englobent votre localisation – cf Agence SEO à LilleAgence SEO 59
  • Ayez du contenu – comme des conseils – qui reprenne votre dimension locale.
  • Insérer les mots clefs dans vos balises, à la fois de titre et de description, mais aussi dans vos images.
  • Si votre business est local, travaillez votre réputation en insérant des avis – locaux.
  • N’oubliez pas de dire à Google où vous vous trouvez – avec une identification sur Google Map.
  • Et travailler vos backlinks, pour en avoir à la fois des pertinents – c’est-à-dire ayant de l’autorité – , mais aussi provenant de sites locaux, autour de vous. C’est généralement là qu’est la difficulté.

Comment avoir des backlinks locaux ?

Cherchez l’échange avec des activités similaires ou proches en local – pas facile car généralement ce sont des concurrents.

Notre tactique, qui fait mouche à tous les coups : identifier des noms de domaines expirés qui proviennent de sites officiels de votre municipalités ou région ou page Wikipedia locale, achetez-les et faites un petit site avec du contenu pertinent pour votre activité, et faites en sorte de bien marquer la localisation – proche de chez vous. N’oubliez pas le lien vers votre site, et le tour est joué.

Quand on vous dit que le SEO n’est pas sorcier…

Sommes-nous performants en SEO ?

Toute entreprise qui souhaite améliorer son référencement naturel va se poser la question de la performance des agences et sociétés ou consultants qu’elle trouvera sur le net. Comment mesurer cette performance ? Il suffit d’être sur la page 1 de Google. Mais être sur la page 1 de Google n’est pas nécessairement signe de performance.

La performance, est de réussir à placer votre site en page 1, en peu de temps. Y rester est facile.

Alors, sommes-nous performants en SEO ?

Nous avons créé ce site en septembre 2017. Le site n’était alors pas indexé par Google et n’apparaissait pas dans les résultats de recherche. 4 mois plus tard, où sommes-nous dans le classement de Google ? Nous sommes en page 1.

positionnement seo

Et nous sommes en page 1 devant des sites qui ont une longue existence, avec du contenu pertinent, et des milliers de backlinks. Et bien nous sommes devant ces sites. Il aura fallu 4 mois pour que nous puissions nous positionner raisonnablement sur la première page de Google, et sur une requête concurrentielle.

backlinks seo

Comment l’avons-nous fait ? C’est notre secret, mais nous sommes prêts à le partager lors d’une formation SEO. Vous verrez que le SEO n’est pas sorcier.

Comment générer du trafic grâce aux questions/réponses

Générer du trafic est primordial pour la survie de votre business, et cela se fait principalement par l’ajout de contenu sur votre blog/site. Si vous avez raté notre dernier article sur ce sujet, vous le retrouverez en suivant le lien SEO – Du contenu avec un blog.

Quand nous expliquons à nos clients qu’il serait très efficace d’écrire un certain nombre d’articles pour leur blog, certains nous regardent avec le regard vide – Oui, mais quel contenu ? Comment trouver l’inspiration pour parler de mon site qui vend des chips sur 70 articles différents ? Ce n’est pas facile. Mais heureusement, il y a des outils pour vous aider.

Mais plus que les outils, c’est la démarche qui est intéressante.

Comment « faire du contenu SEO » ? En répondant aux questions que se posent les personnes intéressées par votre thématique. Le système du question/réponse marche très bien, mais alors très très bien pour générer du trafic. D’autant que certaines questions sont pertinentes sur la courte et la longue traine, cela permet d’aller chercher tous les trafics, tout en ajoutant de la valeur ajoutée à votre site/blog.

Reprenons notre exemple de chips. Questions :
Quelles chips ne font pas grossir
Quelles sont les chips qui piquent
Quel est le groupe alimentaire des chips
Est-ce que les chips constipent
Est-ce que les chips Lay’s sont halal
Est-ce que les chips aux crevettes font grossir
Est-ce que les chips donnent des boutons
Quelle quantité de chips par personne

Et l’on peut multiplier les exemples. Vous pourrez traiter des chips sur le plan de la santé, de l’alimentation, et même de la spiritualité. Tout un programme… En partant de votre thématique de chips, nous avons déjà identifié 8 articles potentiels.

Mais le plus important, c’est que ce ne sont pas des exemples fantaisistes. Ce sont des véritables questions que se posent les internautes qui sont intéressées par les chips. Ce qui rend la démarche très pertinente dans la génération de trafic.

Comment le savons-nous ? Grâce à un petit outil que nous partageons avec vous : « answer the public ». Cet outil est tout simplement génial pour identifier les questions que se pose le public. Nous vous laissons le tester par vous-même, et vous constaterez que vous pourrez identifier rapidement un grand nombre de sujets à développer pour votre blog/site.

seo img

Quand on vous dit que le SEO ce n’est pas sorcier…

SEO – du contenu avec un blog

Le contenu est un élément clef de votre référencement naturel. Le contenu est ce qui permet de dire à Google et aux autres moteurs, de quoi parle votre site internet. Il est donc capital que vos pages se corrèlent entre-elles pour bien expliciter votre thématique, mais aussi pour donner un contexte plus large aux moteurs de recherche, de votre thématique.

Mais une fois les pages créées, comment faire vivre votre site dans le long terme ? Par l’intégration d’un blog. Cela vous permettra à la fois de continuer à expliquer à Google de quoi parle votre site par la rédaction d’article en lien avec votre thématique, mais aussi d’insérer des liens dans le texte de vos articles vers des pages importantes de votre site. Enfin, vos articles, s’ils sont à valeur ajoutée, pourront être largement diffusés sur les réseaux sociaux, et éventuellement likés, partagés, retwittés, avec à chaque fois un petit lien vers votre site.

Créer du contenu est donc important. Nous-mêmes le faisons ici par des articles de Conseil en SEO – vous avez vu le lien vers la page de nos services en Conseil SEO… – en espérant que vous les trouviez intéressant.

Un bon article doit comporter un minimum de 300 mots pour être pertinent pour les moteurs de recherche. Idéalement, vous irez jusque 400 mots pour étoffer le contexte de votre article. Cette longueur de texte vous permettra également des variations d’itérations dans votre texte afin de mettre en avant de manière subtile des expressions et mots clefs qui permettront à vos articles d’être trouvés par les internautes. Attention toutefois à ne pas en abuser car les moteurs estiment désormais que ces itérations trop nombreuses sont du « spam ». Ils pourraient alors vous pénaliser.

Une bonne stratégie de contenu sera dans des articles, de parler de l’essentiel de vos produits ou services, mais aussi de parler de sujets à la légère périphérie. Ceci vous permettra d’aller chercher du trafic sur les mots et expressions de longue traine. Ce sont des expressions sur lesquelles il pourra parfois être plus facile de positionner votre site internet dans le haut de classement, notamment si vous êtes sur un secteur concurrentiel.

A noter également, qu’il est important de créer du contenu de manière régulière afin de montrer aux moteurs de recherche que votre blog et votre site sont bien vivants. Plus votre blog grossira, plus vous deviendrez alors pertinent sur votre thématique, si vous suivez toutes les guidelines que nous avons énoncés plus haut. Bonne écriture !

Le SEO, la sémantique et le contenu

Pour faire sortir une page – la positionner correctement dans le résultat de recherche – il est indispensable de lui donner du contexte. Il faut comprendre que Google et les autres moteurs de recherche sont des machines, et qu’à ce titre, il faut leur expliquer de quoi parle votre page et votre site. Pour ce faire, il n’y a que le contenu que vous allez mettre en ligne. C’est pourquoi il est capital de créer du contenu pertinent, en lien avec votre thématique d’activité, mais aussi de le développer en continu.

Prenez notre site de l’Agence SEO à Lille par exemple. Nous expliquons à Google que notre site aborde le sujet du SEO. Pour ce faire, nos pages utilise des mots et expressions clefs, comme SEO, Agence SEO ou encore Agence SEO Lille. Notre espérance est que Google comprendra que nous sommes une agence SEO, et que nous sommes basés à Lille. De fait, lorsque quelqu’un abordera cette recherche « Agence SEO Lille », Google devrait nous sortir correctement dans les résultats de recherche.

Une fois que nos pages sont construites, il est important de répéter à Google qui nous sommes et ce que nous faisons. Pour ce faire, le blog est un très bon outil. Nous abordons chaque semaine un thème, qui vous permettra d’en apprendre plus sur nous, notre activité, sur le SEO également via nos conseils. Ces articles sont pour vous, lecteurs, mais aussi pour Google, car cela nous permet de lui rappeler que nous existons toujours, et que notre thématique est le SEO. C’est comme s’il fallait lui envoyer une carte postale de temps à autres.

Et c’est exactement ce que vous devez faire pour votre site internet si vous avez l’espoir de bien vous placer sur le moteur. Quelle que soit votre activité, vous devez plonger dans la sémantique de votre activité – quels sont les mots clefs et les expressions clefs que l’on emploi pour expliciter votre activité au sens large, mais aussi et surtout, quelles sont les expressions de recherche des internautes pour que l’on puisse trouver ma page ou mon site internet.

Le SEO, la sémantique et le contenu sont trois piliers de votre succès sur internet.

Nouveau nom de domaine ou domaine expiré ?

Vous lancez votre activité sur le net. Vous avez bien réfléchi, et maintenant vous partez à la chasse au nom de domaine pour votre marque ou site e-commerce. Vous allez très vite vous rendre compte que des dictionnaires entiers de mots sont déjà réservés, même s’il n’y a rien dessus. Ce sont juste de gros hébergeurs ou registrars qui trustent ces noms de domaine pour le plaisir de vous les revendre… plus chers…

Parfois, au lieu de chercher un nouveau nom de domaine, il peut être intéressant de rechercher des noms de domaines expirés. Ces noms de domaines ont eu une vie, mais le business est tombé à l’eau ou pour toute autre raison, le nom a été abandonné. Votre expert SEO – comme nous – saura vous identifier quelques noms de domaines expirés. Mais pourquoi est-ce intéressant d’avoir ce nom de domaine expiré ?

Parce qu’il bénéficie d’un historique – et Google aime cela. Il peut même avoir des liens qui pointent vers le nom. C’est encore mieux. Alors bien sûr il ne faut pas se ruer dessus à l’aveugle car il faut analyser le nom de domaine au préalable, mais cette technique peut vous permettre de hisser votre site internet plus haut dans le classement, et plus rapidement.

A méditer, avant de vous lancer.