Blog Et Tendances SEO, Référencement Naturel

En dehors des agences spécialisées en référencement, il existe de nombreux consultants seo qui ont pour avantage d’avoir un rapport plus humain et plus direct avec le client. En effet, ils connaissent l’éventail des techniques les plus utilisées et leur background permet de prendre beaucoup de recul sur les choses à entreprendre pour une société. Sans oublier leur réseau d’autres consultants en référencement ou dans des domaines connexes comme la rédaction web, le webmarketing, le community management, peuvent vous faire gagner beaucoup de temps. Samuel Hounkpe, manuel Cebrian, Laurent Bourrelly, Olivier Duffez, Olivier Andrieu, Thomas Cubel, Mitseo, Paul Sanches… à vous de trouver le consultant référencement selon vos besoins. Seo vs Sem/SMO vs adwords (SEA), quelle est la meilleure technique ? Le SEA est la technique qui présente sans doute zero risque. Elle est pratique car elle vous garantie des visiteurs qui correspondent exactement aux requêtes visées du moment que vous mettez la main au porte-monnaie. Et comme Google est en train de se transformer en sapin de noël publicitaire, c’est sans doute celle qui a le plus bel avenir. C’est probablement l’optimisation SEO la plus connue et la plus simple. Pour optimiser son référencement, placer les bons mots-clés dans vos contenus reste indispensable pour obtenir un maximum de trafic ciblé. Avouez quand même que cela serait dommage de passer à côté de la majorité de votre trafic par ce que vous n’avez pas cherché les mots-clés utilisés par votre audience-cible. Ces dernières années, des nouveaux algorithmes comme Colibri ou RankBrain ont clairement montré le changement de cap de Google. Dorénavant, il ne se contente plus d’analyser vos mots-clés, il veut les comprendre et il le fait de mieux en mieux. Ne ratez pas ce changement majeur dans le fonctionnement de Google et pensez dès aujourd’hui à la sémantique de vos contenus. Le maillage interne de votre site consiste à faire des liens entre vos articles afin de renforcer leur popularité auprès de google et ainsi optimiser le référencement de son site.

En 2016, 51,3 % des internautes utilisent l’appareil mobile pour effectuer les recherches sur Internet. De quoi s’étonner si Google veut optimiser l’expérience utilisateur sur ces supports en privilégiant les sites au design responsive dans les résultats de recherche. Par ailleurs, une étude menée par Google a révélé que 67 % des internautes privilégient les sites de telle qualité pour acheter en ligne et 61 % abandonnent carrément les sites non réactifs. Pour ceux qui ne sont pas familiers aux terminologies de Google, un site responsive web design peut s’adapter à tous types d’écran : ordinateur de bureau, laptop, tablettes, smartphones, …etc. De la part du géant californien, une décision majeure se prépare : le lancement de mobile-first, l’index dédié aux appareils mobiles. Le sondage effectué à ce sujet a d’ailleurs démontré que l’opinion publique est favorable à l’innovation. Dans les prochaines années, les sites devront être alors Mobile-Friendly pour espérer s’afficher en première page de Google. Le site est jugé comme site d’hébergement pour contenus piratés. Le site ou la page pratique le cloaking : contenu présenté au moteur est différent de celui présenté aux visiteurs humains. Les liens backlink proviennent des sites pénalisés ou douteux. Une majeure partie des liens est issue des sites traitant du sujet sans aucun rapport avec la thématique de la page. L’ancre de lien est suroptimisée. Les mots-clés cibles sont excessivement utilisés dans le contenu.

La publication fréquente de nouveaux contenus favorise le positionnement sur de nouvelles expressions, c’est aussi un indicateur d’activité du site pour les moteurs. Posséder un blog interne facilite la mise en ligne de nouveaux articles. Les liens qui pointent vers votre site sont un vecteur important pour accroître la notoriété du site auprès des utilisateurs et des moteurs. La quantité de liens qui pointent vers votre site impacte votre positionnement. Il est préférable d’avoir des liens à partir de noms de domaines différents, de types de sites distincts (news, blogs, forum, sites institutionnels…). En revanche les liens “sitewide” (sur toutes les pages d’un site) sont à obtenir avec modération, car le risque de pénalité est important si ceux-ci ne semblent pas naturels. Les sites d’où proviennent vos liens sont très importants. Ils qualifient positivement votre linking si vous possédez des liens à partir de sites reconnus par les moteurs et faisant autorité. Comment savoir si une page est optimisée ? En matière de référencement, on parle de SEO (Search Engine Optimization) pour toutes les techniques d’optimisation du référencement pour les moteurs de recherche. Le SEO comprend donc de nombreuses techniques ayant pour but d’améliorer le contenu et le référencement d’une ou plusieurs pages d’un site pour les moteurs de recherche. L’objectif de l’optimisation pour les moteurs de recherche est de placer votre page en haut des pages de résultat pour un mot clé donné. Vous pouvez juger de la qualité de votre référencement en observant le classement de votre page dans les réponses d’une recherche sur le mot clé concerné. Idéalement, vous devez être classé dans les premières réponses. Si vous n’êtes pas au moins dans les 10 premières réponses, vous avez encore du travail de SEO à réaliser ! Gratuit pour une analyse journalière, complet et simple d’utilisation, cet outil analyse chaque élément du contenu de votre page web pour un mot clé donné. Vous accédez ensuite aux résultats de cette analyse avec, pour chaque point, des indications claires sur comment améliorer le contenu et les balises de votre page. Obtenez une offre SEO Page Optimizer dès maintenant !

Maillage : avoir un seul lien sur une page n’est pas suffisant. Le rebond dans une page est en effet un excellent moyen de donner de la visibilité à d’autres pages de votre site, et donc de mieux le référencer. « Si vous ne faites pas de lien vers une page, Google comprendra qu’elle n’est pas importante pour vous. Si elle n’est pas importante pour vous, elle n’est pas importante pour lui, comme les contenus anciens. Si vous négligez les contenus anciens, qui peuvent malgré tout avoir une forte valeur, vous n’aurez aucun moyen de les positionner. Virginie Clève conseille donc d’insérer au minimum 2 liens vers chaque page en navigation interne. Attention toutefois à ne pas en abuser ! Les liens entre eux doivent rester pertinents. Si on a une page qui parle de chats et renvoie vers une autre page à propos de chatons, tout est normal. Mais une page parlant de motos qui renvoie vers les chatons ne sera ni logique ni efficace pour Google ou votre internaute. En maquette, prévoyez des zones réservées au maillage dès la conception.

Cette solution fonctionne pour les contenus externes mais ne fonctionne pas pour le contenu interne. « En termes d’expérience utilisateur, il n’y a rien de plus frustrant qu’une erreur 404 », martèle Virginie Clève. 35% des sites ont des liens brisés en navigation interne. Une perte énorme pour l’experte en SEO. Sur internet, c’est comme dans la vraie vie : il faut recycler. Concernant les contenus supprimés : Virginie Clève prend l’exemple des produits expirés sur les sites e-commerce. La plupart de ces pages restent en 404 alors qu’elles sont parfois référencées – et bien – par Google. Un gros manque à gagner pour l’experte. À partir de ce mois de juillet, votre site mobile sera crawlé, et uniquement lui, il fera foi pour l’ensemble de votre positionnement. Si les règles SEO et de navigation mobile ne sont pas respectées, le site ne sera pas correctement référencé. « Il convient aussi d’éviter les frameworks à la mode comme javascript, certaines versions d’angular ne sont pas référencées du tout », prévient Virginie Clève.